Samedi 22 novembre - Assis sur la chaise du bar de l’hôtel.

La 1ère animation du Festawé est celle du ver de bancoule. En effet ce ver comestible vit dans un bois mort et pourri. Ce bois se nomme bancoulier. Lorsque le ver est petit, il se nourrit de bois tendre et humide du bancoulier lorsqu’il se décompose. Quand il atteint une certaine taille, il se transforme en papillon. Celui-ci, à son tour revient pondre dans un autre tronc pourri. Mais malheureusement, il y a des prédateurs comme l’oiseau qui viennent le chasser. Pour les manger, il plante son bec dans le bois humide et attrape les vers. 

Donc, après que l’animateur nous explique cela, il prend une hache et commence à entamer le tronc mort. Le premier ver qu’il déniche, de 6 cm de long, gesticule dans le panier. Puis, finalement, il en trouvera 4.

DSC04220

L’organisateur nous propose de le déguster car ce ver est souvent apprécié cru ou grillé, et plus souvent après l’avoir fait dégorger quelques jours dans de la noix de coco râpée. J’hésite un peu… Puis, il en déniche un plus petit de 4 cm environ. Je me prépare mentalement et psychologiquement. Et, je tends le bras puis saisis ensuite le ver dans le panier. Papa commence à me filmer, je l’ai dans les mains, et je le glisse dans ma bouche pour le déguster.

Le ver a un goût de sciure de bois… forcément il n’a pas dégorgé…, ce n’est pas mauvais !!!

A mon tour, je prends la hache et commence à donner des coups sur le bancoulier déjà bien entamé par l’animateur local. Mais….rien !

DSC04230

Puis je passe la hache à un calédonien qui lui, trouvera un petit ver. Lorsque l’animation est terminée, nous nettoierons ensuite l’endroit de l’activité.

Super matinée avec un petit air de Koh Lanta et un souvenir de la jungle en Bolivie !!!

The Artist