Mercredi 20 août – De retour de Fraser...

Ce matin, nous avions rendez-vous devant l’office de tourisme de Rainbow Beach pour prendre place à bord de notre bus 4x4. Une sorte de camion du Paris-Dakar mais équipé comme un car. Destination Fraser Island.

DSC07837

En effet, sur cette île, il est interdit de circuler avec des véhicules deux roues motrices car il n’y a pas de route mais… que des pistes de sable avec comme plus grande avenue, la plage de la côte Est qui s’étend sur près de 100 kilomètres !

DSC07823

Fraser Island est la plus grande ile de sable du monde avec une longueur totale de 123 kilomètres, une largeur d'environ 25 kilomètres et un point culminant atteignant 260 mètres d'altitude. Il semble que le sable se soit accumulé le long de cette portion de la côte du Queensland pendant près de 750 000 ans. L’accumulation de sable s’explique en partie parce que le soubassement volcanique a constitué une sorte de barrage naturel pour les sédiments charriés vers le littoral par un puissant courant. C’est l'explorateur britannique James Cook qui découvrit l'île le 29 mai 1770.

L'île a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1992. Tout y est très beau, très préservé. D’ailleurs, le premier nom de l'île était « K’gari » qui signifie « Paradis » dans la langue des aborigènes mais son nom actuel fait suite au naufrage du bateau « Stirling Castle » qui s’échoua sur la grande barrière de corail à quelques centaines de kilomètres au nord de l'île Fraser. À son bord se trouvaient dix-huit personnes dont le capitaine James Fraser et sa femme Elizabeth… 

La journée a commencé avec l’embarquement de notre camion sur le bateau pour rejoindre l’ile de Fraser depuis Rainbow Beach.

DSC07759

DSC07765    DSC07761

Une fois sur l’ile, le conducteur met les gaz et nous doublons tous les 4x4 qui, précautionneusement, font attention aux sables mouvants et autres pièges pour éviter l’accident. Nous croiserons le premier "Dingo", espèce endémique proche du chien. Cela n'empêche, les chiens sont strictement interdit sur l'île afin de préserver l'espèce. Il ne ressemble en rien au Dingo de DIsney !

DSC07766

Nous arriverons vers 10h au lac McKenzie… tiens, tiens, du même nom que la technique que j’utilise pour soulager ma hernie ! Peut-être qu’un bain y sera aussi bénéfique… Avec BG et The Artist, nous testons. La plage est d'un blanc éclatant et l'eau d'une parfaite limpidité, incroyable pour de l’eau douce. C’est juste fou d’ailleurs de se baigner ici dans une eau aussi claire que dans le lagon de Bora-Bora et lorsqu’on pique une tête, nous avons de l’eau douce dans la bouche ! Même les rivières qui traversent l’île ont un fond en sable blanc et une eau cristalline. Epoustouflant ! C’est probablement la raison pour laquelle Lonely Planet classe ce spot comme le 7ème plus bel endroit du monde pour se baigner !

DSC07786

DSC07806

DSC07812

Avec ses 40 lacs dunaires d’eau douce, l'île concentre à elle seule la moitié des lacs dunaires d’eau douce du monde. Ces lacs se forment lorsque la végétation, se développant dans une dépression de la dune, crée une retenue d'eau de pluie.

Après avoir profité un moment de ce bain, nous reprenons la piste qui traverse l’île et sommes plongés dans une végétation luxuriante avec des arbres de plus de 40 mètres et dont beaucoup sont millénaires.

DSC07817

Après le lunch, nous filons vers la côte Est et retrouvons l’Océan. Nous n’y mettrons même pas les doigts de pied car il est défendu de s’y baigner à cause de la présence de très nombreux requins qui, selon les guides, n’épargnent personne ! Nous filerons vers le nord jusqu’à l’épave du « Maheno ». Construit en 1905, qui a servi à la fois de paquebot de luxe pour les passagers traversant la mer de Tasman, et de navire-hôpital pendant la première guerre mondiale, avant d’être rejeté sur la plage par un cyclone. 

DSC07899

Et là, à notre grande surprise, en plus des 4x4 qui sillonnent la longue plage, nous croisons, posés au sol, 2 avions de tourisme. Ils proposent un survol de l’océan, de la forêt subtropicale et si la chance sourit, la possibilité d’observer d’en haut des baleines et des requins. Nous sautons sur l’occasion et nous offrons ce moment très sympa.

DSC07830

DSC07853

DSC07880

DSC07841

DSC07897

Après ce vol exceptionnel, un ultime stop dans le cours d'eau le plus important de l’île, « Eli Creek » toujours situé sur la côte est de l'île. On y trouve une promenade en bois qui s'enfonce dans la forêt tropicale de l'île zen longeant la rivière et les garçons la redescendront en se laissant transporter par l’important courant, jusqu’au Pacifique. Là encore, le fond est en sable blanc et l’eau cristalline !

DSC07915

Après cette sortie, nous rentrons à l’appartement pour notre dernier diner avec pâtes à l’arrabiatta. Nous quitterons l’appartement de Rainbow Beach demain matin à 8h30 pour aller si possible à Agnes Water même si le temps est annoncé maussade pour la journée de vendredi.

On vous embrasse tous très fort. 

Victorinox