Ce matin réveil à 6h30 car vol prévu à 9h00 pour survoler les fameuses lignes de Nazca. Petit déjeuner léger car il était conseillé de voler avec le ventre quasi vide ! Et oui, l’avion fait, paraît-il, quelques figures acrobatiques qui risquent de nous brasser un peu !! Malheureusement après avoir avalé un petit thé et quelques tartines de pain, notre José (chauffeur et multicartes car ici tout le monde fait un peu tout !) nous annonce que vu le temps gris, nous ne volerons pas ce matin ! Il faudra attendre que le temps se lève pour avoir une chance de voler ! Finalement, nous décidons tout de même d’aller à l’aéroport pour nous faire enregistrer et revenons à l’hôtel pour travailler un peu, répondre aux différents commentaires du blog et patienter calmement enfin… sous les bruits incessants des marteaux piqueurs au dessus de nos têtes, l’hôtel va visiblement s’agrandir !!!

On en profite pour aller au marché couvert de la ville. Avocats, petits citrons verts, bananes… voilà un déjeuner improvisé sur une petite place non loin de là.

IMG_3812 - copie

A 13h, nous voilà à nouveau repartis pour l’aéroport… et après nous avoir promis toutes les heures et à 3 reprises que le prochain vol était pour nous, il nous aura fallu encore attendre jusqu’à 16h pour embarquer… et non sans que nous nous agacions un peu auprès du comptoir avec notre acolyte d’un vol (le 6ème passager), un jeune honk-kongais qui, sachant bien que l’aéroport fermait à 17h, pensait que nous n’aurions jamais notre avion pourtant déjà payé… Pour le clin d’œil de la Mobilis team, ce jeune asiatique est originaire de Chine du sud… près de Pingu !!

Vous comprendrez donc que le survol des géoglyphes de Nazca, ça se mérite !

DSC00810 - copie  DSC00760 - copie

Nous montons tous les 5 à bord d’un Cesna C207 avec pilote et copilote ainsi que notre pote hong-kongais. Temps clair, un peu de vent (donc un peu de secousses à bord) et nous voilà partis pour un vol de 40mn à l’assaut de ces formes impressionnantes. Les grands virages à gauche succèdent à ceux de droite (pour les la visibilité des passagers des 2 côtés) et nous découvrons successivement l’ensemble de ces géoglyphes très impressionnants vus d’en haut !

 

DSC00770 - copie    DSC00781 - copie

 

DSC00789 - copie

De retour à l’hôtel, nous allons acheter quelques victuailles pour un nouveau diner sur le pouce avant d’embarquer dans le bus « Cruz del Sur » pour nos 15h de route...

A l’heure ou je rédige ces quelques lignes nous ne sommes plus qu’à 3h de Cuzco. Autant le dire, c’est comme si nous étions arrivés ! Il est 8h, la température du bus est largement tombée. Je pense que nous sommes à plus de 3 000m d’altitude sur une route évidemment sinueuse et notre bus progresse sereinement à une vitesse maximum de 35/40km. Le paysage me fait penser un peu au plateau de Very, au dessus de Megève… légèrement vallonné, peu de végétation hormis ce qui ressemble à de la rase alpine… et des nuages qui accrochent les sommets. C’est quasi désertique, seules une ou deux petites maisons. Sur le bord de la route, 6 péruviens tels qu’on les imagine, on dirait une famille, qui marche avec 1 vache et 3 moutons… on croirait une image de BD de Tintin, j’adore !

A notre arrivée à Cuzco, nous filerons dans l’hôtel que Lovely Planet nous a trouvé pour la première nuit. S’il est sympa, nous prolongerons puisque nous pensons rester ici 4 ou 5 jours, le temps de trouver des billets pour le Machu Picchu… Coco, on pense bien à toi et nous te réservons notre plus belle photo dès que nous y serons !

DSC00862 - copie   DSC00864 - copie

Allez, je plie le Mac et il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon we prolongé à tous !

P.S : au moment ou je publie ce message, nous sommes arrivés à l'hôtel à Cuzco non pas après 15h de bus mais après 17h30... à cause d'éboulements sur la route, record battu !!

DSC00838 - copie

 

Et puis à 3 326 m d'altitude, on a un peu l'impression de dormir au refuge de Tête Rousse avec le "soroche" (mal des montagnes).

François